Les plantes d’intérieur sont d’excellents alliés pour la décoration, le bien-être et l’amélioration de l’environnement. Ce n’est plus un secret, et pourtant je vois souvent des intérieurs qui manquent de plantes. C’est vraiment un atout pour un intérieur dans lequel il fait bon vivre… si c’est votre cas, faites le test, ça change la vie 😉

Apporter de la personnalité à son intérieur

Quelques fleurs fraiches, des plantes vertes suspendues, de simples branchages! On l’oublie souvent, mais les plantes apportent fraicheur et gaieté à votre intérieur.

– Il est important de varier les formes: bouquet de fleurs, mur végétal, plantes vertes en pot, cactus, branchages, arbustes, suspensions, terrariums, cloison végétale….

– On mise sur le vert au maximum et on met du green dans toutes les pièces. Même les pièces de passage (couloir, escalier) ou les pièces d’eau (cuisine, salle de bain, WC) qui sont trop souvent oubliées. Alors qu’on devrait avoir au moins trois plantes dans chaque pièce 😉

– On mise sur un gros sujet dans une pièce, mais adapté à l’espace disponible, ni trop gros, ni trop petit! Pour les sujets imposants, avant l’achat, il est important de s’assurer de la place disponible et de vérifier l’accès à la lumière. Et aussi, attention à la proximité des sources de chaleur (Exposition plein soleil en plein été, radiateur l’hiver..)

– On installe des étagères ou des supports muraux pour créer des jardins verticaux qui optimisent l’espace et ajoutent une touche de verdure à vos murs. Les suspensions aussi c’est top, car il n’y a aucune perte de place au sol, parfait pour les petits espaces. On peut aussi choisir des pots suspendus en guise de rideaux autour d’une fenêtre, ça change!

– On place des plantes de différentes tailles et textures ensemble pour créer un effet visuel intéressant et stimulant, c’est bien plus agréable à l’oeil 🙂 On peut aussi accumuler les plantes et les pots, les aligner ou pas en fonction de l’effet visuel voulu. Au sol, on peut installer plusieurs pots sur des bancs, échelles ou chaises

– On n’hésite pas utiliser des matériaux de récupération pour créer des supports ou des cache-pots uniques et originaux, comme des palettes en bois ou des objets recyclés, en tous cas on utilise des pots et des jardinières en matériaux naturels et durables, comme la terre cuite, le bois ou la fibre de coco.
En tous cas, on choisit des pots qui nous plaisent et qui ont un petit quelque chose en plus! Le mieux est de les relooker pour ne pas avoir des pots trop classiques, on met son petit grain, un coup de peinture, un sticker, un bout de raffia…. Le top étant de recycler ses bocaux, conserves, ampoules….

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   Le secret danois : Une architecture au service du bien être

– Dans la cuisine, ou ailleurs, on met en scène ses plantes aromatiques, c’est joli et toujours à portée de main pour préparer de bons petits plats.

Les plantes sur un bord de fenêtre qui laisse entrer le soleil, parfait pour des plantes en forme. Ca fait un effet dedans dehors, c’est chouette! Et quand on a la chance d’être en maison, on n’oublie pas de végétaliser son extérieur.

– On peut même séparer une grande pièce avec un paravent organique ou une cloison végétale par exemple!

Quelque soit la façon dont vous végétalisez votre intérieur, vous insuffez un effet vivifiant et ultra nature ! Et sachez que grâce à leur couleur apaisante, les plantes vertes diminuent le stress. Et si vous n’avez pas la main verte, optez pour les plantes grasses ou les cactus. Increvables! 😉

Révolutionner le traditionnel bouquet de fleurs

Faites le test: Sans fleur, une maison semble moins organisée.

Mes quelques conseils :

– D’une manière générale, on ne mélange pas plus de trois types de fleurs au maximum
– Pas d’inspiration: On opte pour des compositions ultra simples : on mélange plusieurs mêmes fleurs dans un vase cylindrique
– Pour éviter de rajouter trop de couleurs d’un coup, on choisit une couleur déclinée en camaïeu
– On mélange des fleurs écloses et des bourgeons pour un effet plus naturel
– On joue sur les tailles et les hauteurs
– On varie les contenants: vases, verres, flacons, bouteilles, théière, dame Jeanne, conserves, bocaux, objets détournés… soyez inspiré(e)
– On économise en distribuant un bouquet dans plusieurs vases: quelques fleurs, c’est simple mais c’est efficace. Et si vous aimez les gros bouquets, rajoutez plein de feuillage qu’on trouve dans la nature, les parcs…
– Et quand on n’a pas du tout les moyens d’acheter des fleurs – ce qui est le cas en ce moment 🙁 alors on opte pour des vases remplis de feuillages, de branchages… n’hésitez pas, c’est économique et ça tient longtemps
– Et quand on s’est fait plaisir avec un bouquet, on l’entretient au max, on change l’eau, on coupe les tiges et on refait le bouquet au fur et à mesure!

Choisir des plantes dépolluantes pour assainir son intérieur

L’air intérieur de nos maisons, appartements et bureaux serait de 10 à 100 fois plus pollué que l’air extérieur. Ça fait peur! Et dire qu’on rentre dans notre nid douillet le soir et se disant qu’on est à l’abri!!

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   Pourquoi choisir le design au naturel

Mais rassurez vous, j’ai la solution: Certaines plantes agissent comme un filtre dans nos intérieurs: elles dépolluent l’air, elles humidifient l’atmosphère souvent trop sèche et elle absorbent les polluants et les mauvaises ondes électromagnétiques. Bref, elles nettoient l’air qui nous entoure et le purifient.

Alors on prend soin de nous en nous entourant de plantes vertes!

La puissance de dépollution des plantes est connue depuis 1989. A l’époque, un ingénieur de la Nasa étudie la faculté de certaines plantes vertes à neutraliser des produits chimiques. Le test a été réalisé sur une cinquantaine de plantes d’intérieur. Ces études participent aujourd’hui à établir la notion de qualité de l’air intérieur.

On trouve des polluants partout même si ce n’est pas simple de les dépister: certains produits émettent des gaz toxiques et volatiles. La plupart sont inodores et incolores, mais ils peuvent affecter notre état de santé (de simples maux de tête à des fatigues chroniques ou des allergies sérieuses…)

Petit point technique 🙁

Les polluants de l’air les mieux identifiés sont:

– le benzène qu’on trouve dans les encres, peintures, plastiques, détergents, fumées de cigarette et produits de bricolage
– l’ammoniac dans les produits ménagers
– le formaldéhyde dans les panneaux de bois aggloméré, les colles de moquette, la laine de roche et de verre, les textiles d’ameublement, les papiers peints et aussi des résidus de chaudières et de fumée de cigarette
– le monoxyde de carbone dans les émanations des appareils de chauffage, la fumée de cigarette, la combustion du gaz et les appareils de chauffage
– le toluène dans les vernis, colles, moquettes, tapis, les traitements du bois, des savons et des laques.
– le xylène et le trichloréthylène dans les colles, vernis, peintures et dégraissants.

Bref, du bonheur 🙂

Retrouvez dans cet article mon top 14 des plantes dépolluantes les plus efficaces
et qui sont en plus de vrais éléments de déco
https://apprendre-a-decorer-autrement.com/top-14-des-plantes-depolluantes-en-interieur/

Visionnez la vidéo avec mes 4 astuces déco super green 🙂

J’ai glissé 3 photos réalisées par l’intelligence artificielle (Midjourney)…. retrouvez les et dites moi en commentaire si vous avez vu la différence entre une vraie photo et une photo générée par l’IA 😉

Si vous avez aimé l'article, sentez vous libre de le partager ;-)