Dans l’univers de la déco d’intérieur, un phénomène grandit dans l’ombre des tendances et des modes éphémères : la fast déco. Inspirée par la fast fashion, cette tendance incite à consommer de la décoration bas de gamme, souvent à des prix dérisoires, avec pour conséquence une surconsommation effrénée et un gaspillage monumental. Aujourd’hui, je pousse un cri d’alarme, mais toujours avec un sourire et dans un esprit amical, contre ces pratiques encouragées par les enseignes comme Action, Gifi, ou la Foirfouille, les déclinaisons déco des marques de fast fashion, les plateformes en ligne comme Temu ou Shein ou encore les magasins de déstockage…😞

Quelques chiffres

Au cours des 20 dernières années, les rayons déco et ameublement ont connu une expansion massive, Cette croissance a été amplifiée par les réseaux sociaux, où l’intérieur des maisons est transformé en véritable décor. De nombreux influenceurs se spécialisent dans la décoration et encouragent constamment le renouvellement et l’achat de nouveaux produits décoratifs. Cela favorise un réapprovisionnement incessant et incite à céder aux dernières modes et tendances!

Dans un rapport diffusé le 14 mai 2024, l’ONG Zero Waste France a révélé que les déchets d’ameublement ont doublé entre 2014 et 2020. Les ventes de meubles et d’objets de décoration ont ainsi explosé entre 2017 et 2020, passant de 270 à 500 millions d’unités, soit 17 éléments par foyer et par an.

De plus, ces meubles et objets déco sont composés à 61 % de bois, ce qui conduit à une culture intensive, notamment en Sibérie et en Roumanie. Les arbres utilisés sont des espèces à croissance rapide, prenant 30 à 40 ans pour atteindre leur maturité, sans avoir le temps de développer un écosystème complet ou une biodiversité significative, ni de fournir des services environnementaux. Du coup, même si planter des arbres sauvera la planète, pas ceux là ☹️

Que devient ensuite ces millions de meubles ? De qualité médiocre, ils contribuent à une culture du jetable.
Selon un rapport de l’Agence de la Transition Écologique (ADEME) en 2018, 2,3 millions de tonnes de meubles ont été jetées en France soit 230 Tour Eiffel… Ce qui correspond à 34 kg de meubles jetés par an par français…ça fait peur non? 😱

Autrefois, les meubles anciens étaient transmis de génération en génération, réputés pour leur durabilité et leur solidité. Aujourd’hui, ces mêmes types de meubles, ont une durée de vie limitée et finissent souvent directement à la déchetterie. En effet, récupérer, réparer, relooker et revendre un meuble coûte très cher, environ 1900 euros la tonne. Les recycleries et ressourceries ne peuvent pas tout faire!

Si le sujet vous intéresse, consultez le dossier de presse de l’Ademe ici

1. L’Éphémère est le nouveau normal ? Non merci!

L’idée que la déco d’intérieur puisse être traitée comme une paire de chaussettes à usage unique est franchement déconcertante. Les étagères de ces magasins sont constamment renouvelées avec des objets qui promettent de transformer votre intérieur… jusqu’à ce que la prochaine tendance arrive, souvent quelques semaines plus tard. Ce cycle perpétuel pousse à une accumulation rapide d’objets dont on se lasse aussitôt.

Imaginez ces vases, ces coussins, ces cadres qui se succèdent sans jamais vraiment s’installer. On achète, on décore, puis on jette – le tout sans un regard pour l’histoire ou la qualité de ces éléments. Ce n’est pas seulement un gaspillage matériel, c’est un gaspillage émotionnel. Votre maison devrait être un collectionneur de souvenirs, pas un terminal de transit pour objets sans identité.

Au lieu de céder à l’achat compulsif stimulé par des « nouveautés » hebdomadaires, pourquoi ne pas choisir des pièces qui vont grandir avec vous ? Des objets choisis pour leur beauté intemporelle et leur capacité à raconter votre histoire personnelle au fil des années. Quand on calcule sur une année, le budget dépensé dans ce type d’enseignes… finalement on se dit qu’on aurait mieux fait d’investir dans un petit meuble ou un fauteuil… « 2€ ça vaut le coup », « Oh regarde ça c’est pas cher…. » Bref, on l’a tous fait!

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   Pourquoi opter pour une déco "chinée"

2. La qualité sacrifiée sur l’autel des prix bas

Pourquoi se contenter d’une étagère qui flanche ou d’un coussin qui se déforme après quelques jours? Les produits proposés par ces enseignes sont souvent de qualité médiocre, conçus pour une obsolescence presque immédiate. C’est un paradoxe triste : on cherche à embellir notre chez-nous, mais on se retrouve avec des pièces qui ne résistent ni au temps, ni aux tendances.

Il est temps de poser la question de la durabilité. Dans un monde où tout semble éphémère, choisir des objets de décoration robustes et esthétiques est un acte de résistance. Cela signifie investir dans des meubles qui peuvent supporter le poids des années, dans des textiles qui ne perdent pas leur éclat après quelques lavages, et dans des accessoires qui continuent à inspirer jour après jour.

Lorsque vous achetez une chaise, demandez-vous si elle sera toujours confortable et stylée dans dix ans. En optant pour des matériaux de qualité et des designs réfléchis, vous construisez un environnement domestique non seulement beau mais aussi durable et fiable.

3. L’Impact environnemental : Une réalité inquiétante

Peut-on vraiment ignorer l’empreinte écologique de ces produits ? Fabriqués en masse, souvent à des milliers de kilomètres, leur production et leur transport consomment des ressources précieuses et émettent des quantités alarmantes de CO2. Et une fois que leur courte vie se termine, direction la décharge, où ils contribuent à l’accumulation des déchets. C’est un cycle de consommation et de rejet qui ne peut plus continuer sans conséquences graves.

Chaque objet jetable a une histoire cachée : celle des tonnes de CO2 émises lors de sa fabrication, du pétrole utilisé pour sa composition, des kilomètres parcourus pour arriver jusqu’à nos portes. En choisissant des objets plus durables et des matériaux éco-responsables, vous contribuez à réduire cette empreinte, à favoriser les économies locales et à soutenir un mode de vie plus vert.

Imaginez un monde où chaque achat déco est un vote pour la planète. Cela commence par des choix simples : préférer le bois certifié, les textiles organiques, et les productions artisanales qui respectent l’environnement et les droits des travailleurs. Je sais bien que les prix ne sont pas du même ordre, mais ça nous pousse à éviter l’achat compulsif et à bien choisir.

4. Une question de style et d’authenticité

Décorer son intérieur, c’est raconter son histoire, partager un bout de son âme. Chaque objet choisi avec soin est un reflet de notre personnalité. En optant pour la fast déco, on se prive de cette authenticité. On adopte des styles uniformisés, sans âme, qui ne disent rien de nous si ce n’est notre capacité à suivre les dictats des catalogues de masse.

Votre maison n’est pas une page de magazine à copier; c’est un lieu ou vous partagez vos rêves, vos souvenirs et vos espoirs. Lorsque vous choisissez un objet, pensez à ce qu’il évoque pour vous : une visite dans un marché lointain, un atelier d’artiste local, ou peut-être un héritage familial. Ces histoires tissent une toile riche qui fait de votre maison un vrai foyer, pas une vitrine.

Pour ça, essayez de vous éloigner des reproductions en série et rapprochez-vous des pièces qui ont une âme, une patine, un vécu. Cherchez l’originalité dans les brocantes, les ateliers d’artisans, ou même dans vos propres créations DIY. Ce sont ces éléments uniques qui donneront à votre espace son caractère et son charme. Lisez mon article sur comment réussir sa déco avec des meubles recyclés

5. Vers une déco durable et personnelle

Heureusement, il est possible de choisir une autre voie. Une voie où chaque achat déco est réfléchi, où l’on privilégie la qualité et l’histoire derrière chaque pièce. Optons pour des objets artisanaux, des créations locales, ou même du DIY. Rénovons et réutilisons, donnons une seconde vie aux meubles et objets. C’est non seulement une démarche éthique mais aussi une façon de créer un intérieur unique et personnel.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   Rénovation en France : 2023, l'année du grand virage énergétique !

Se tourner vers une déco durable n’est pas seulement un choix esthétique, c’est un engagement pour un mode de vie. Cela signifie prendre le temps de rechercher des pièces qui parlent à notre cœur, qui ont été faites avec soin et qui vont durer. C’est dire non à la conso impulsive et oui à une approche plus mesurée et plus réfléchie de la décoration.

Commencez petit : un coussin acheté chez un artisan, un meuble vintage restauré par vos soins, une œuvre d’art achetée directement à un artiste local. Chaque petit choix forge une part de l’âme de votre maison. Et peu à peu, vous verrez que ces choix construisent non seulement un style unique mais aussi un environnement où il fait bon vivre, rempli d’objets chargés de sens et de beauté.

Un appel à la conscience déco

Je ne dis pas qu’il faut boycotter sans discernement toutes les enseignes bon marché. Mais je nous invite à devenir des consommateurs de déco plus conscients et responsables. Avant d’acheter ce vase à 1€ ou cette lampe à 5€, demandons-nous : Est-ce que j’en ai vraiment besoin? Est-ce que cet objet me parle vraiment, ou est-ce juste un achat impulsif encouragé par un prix alléchant?

Créons des intérieurs qui nous ressemblent, avec des objets choisis pour leur beauté, leur fonctionnalité et leur signification. Refusons la fast déco et embrassons une approche plus lente, plus réfléchie de la décoration. Notre planète, notre portefeuille, et notre âme nous en remercieront.

Votre maison mérite ce qu’il y a de mieux – des pièces choisies avec amour, qui racontent une histoire, votre histoire. Alors, la prochaine fois que vous passerez devant un rayon de fast déco, souvenez-vous de la phrase de Vivienne Westwood qui est mon mantra depuis des années:

«Buy less, choose well, make it last» en bon français «Achetez moins, choisissez bien, faites-le durer»

Vivienne Westwood

Vivienne Westwood : Une philosophie de mode et de vie durable

Vivienne Westwood, figure emblématique de la mode, est bien plus qu’une simple créatrice ; elle est une véritable activiste qui a toujours utilisé sa plateforme pour promouvoir un mode de vie plus responsable et durable. Connue pour avoir révolutionné la mode punk dans les années 70, Westwood n’a cessé depuis de défier les normes, poussant à une prise de conscience écologique au sein de l’industrie de la mode.

La phrase « Buy less, choose well, make it last » encapsule parfaitement la philosophie de Westwood. Elle ne se contente pas de critiquer le système de la fast fashion ; elle propose une alternative concrète, une manière de consommer la mode — et par extension les produits de notre quotidien, y compris la décoration — de manière plus éthique et durable.

Achetez Moins

Westwood encourage à résister à l’impulsion d’acheter en masse, prônant plutôt une consommation mesurée et réfléchie. Pour elle, acheter moins n’est pas un sacrifice, mais un choix éclairé visant à réduire notre empreinte écologique et à favoriser une économie moins vorace en ressources naturelles.

Choisissez Bien

Choisir avec soin, c’est opter pour la qualité plutôt que pour la quantité. Westwood incite à investir dans des pièces qui ont non seulement du style, mais qui sont aussi bien faites et issues de pratiques équitables. C’est l’idée de préférer des articles qui non seulement dureront en termes de qualité, mais qui resteront intemporels par leur design.

Faites-le Durer

La durabilité est au cœur des préoccupations de Westwood. Elle ne parle pas seulement de durabilité environnementale, mais aussi de la durabilité des produits que nous achetons. Faire durer les choses, c’est aussi apprendre à réparer, à recycler et à réutiliser, plutôt que de jeter et remplacer.
Cette approche, bien qu’initialement destinée au monde de la mode, s’applique parfaitement à la décoration et à l’ameublement, où la fast déco prend de plus en plus de place. 
Vivienne Westwood nous a laissé un héritage puissant : celui de voir au-delà du produit pour comprendre son histoire, sa provenance, et son impact futur.

En adoptant cette philosophie, nous pouvons contribuer à un monde plus durable, un objet à la fois.

Si vous avez aimé l'article, sentez vous libre de le partager ;-)