pots terre cuite plantes aromatiques nature récup decoration eco-responsable slow deco

L’éco-responsabilité… waouh! vaste programme 🙂 On en entend beaucoup parler, on l’applique au quotidien ou du moins on essaie… on met tout en oeuvre pour réduire notre impact négatif sur l’environnement et on s’organise pour un mode de vie plus durable. Mais c’est pas si simple, on a déjà tellement de trucs à faire chacun à son niveau: le boulot, les gamins, les devoirs, la famille, les amis, la bouffe, le ménage, les courses, les sorties, le sport, la culture, les voyages… On a l’impression qu’on se rajoute une couche de choses à faire!

Alors laissez vous faire, je vous guide sur 14 habitudes à mettre en place sans stress et là aussi chacun à son niveau. Effectivement, un des 4 accords Toltèques de Don Miguel Ruiz est « faire de son mieux », c’est un accord que j’adore, ça permet de moins se mettre la pression. Si vous ne connaissez pas bien ces accords, je vous conseille de les lire, c’est franchement chouette comme philosophie de vie, en tous les cas, ça marche pour nous 😉

Consommer responsable, réduire ses déchets, favoriser les énergies propres et soutenir le local et l’éthique

C’est un sujet dont on parle beaucoup en famille, qui fait l’objet de notre nouveau changement de vie: Notre installation en Corse pour créer notre micro-ferme bio intensive pour faire en sorte un jour d’être le plus autonome possible! Ben quoi? il faut des rêves dans le vie non? Vous pouvez lire l’article de mon chéri qui explique notre beau projet: https://etre-libre.com/notre-jardin-deden-en-corse-partie-1/
On adopte désormais un mode de vie slow life, sobriété heureuse et par extension ça s’applique naturellement à la décoration.

On vient d’ailleurs de trouver notre future maison en Corse… avec plein de travaux et je vous partagerai nos travaux en mode écolo. On démarre fin aout, youhou on a hâte! 😉


D’ici là, voici mes 14 conseils pour créer une décoration éco-responsable et se sentir un peu mieux au quotidien.

1/ Privilégier les matériaux naturels

On recherche des objets et des meubles fabriqués à partir de matériaux durables et écologiques comme:
le bois, le bambou, le rotin pour la fabrication de meubles, revêtements de sol et de murs, d’accessoires décoratifs, miroirs, paniers et stores par exemple.
le lin, le chanvre, la laine, le coton et le jute utilisé pour les textiles d’intérieur, tels que les coussins, les draps, nappes, rideaux et tout le linge de maison, les tapis, les plaids et les housses de meubles ou encore les sacs et les paniers.
la pierre naturelle, comme le marbre, le granit, l’ardoise ou le travertin, pour les revêtements de sol, les plans de travail, les murs et les objets décoratifs.
l’argile, la céramique pour la création de pots, de vases, de carreaux de revêtement mural et de sol
– ou encore le liège pour les revêtements de sol, les panneaux d’isolation, les tableaux d’affichage, des petits meubles et des accessoires d’art de la table comme les dessous de verre par exemple!

Bref, exit le plastique et toutes les matières « fabriquées » surtout issues des énergies fossiles.

2/Choisir des peintures écologiques

– On préfère des peintures à faible teneur en COV (Composés Organiques Volatils) : Les COV sont des composés chimiques qui peuvent être nocifs pour l’environnement et la santé.
– On privilégie des peintures à base d’eau, elles sont moins nocives pour l’environnement que les peintures à base de solvants. En plus, elles sèchent plus vite, dégagent moins d’odeurs et sont plus faciles à nettoyer. Le top!
– On trouve de plus en plus de peintures naturelles et biologiques : Certaines sont fabriquées à partir d’ingrédients naturels et renouvelables, comme des huiles végétales, des résines naturelles ou des pigments minéraux.
– Les labels et certifications, tels que l’Écolabel européen, le label NF Environnement ou le label Green Seal, peuvent vous aider à identifier les peintures respectueuses de l’environnement.
– Les étiquettes et les fiches techniques des produits nous donnent aussi plein d’infos précieuses pour vérifier la présence de substances nocives ou allergènes. Les peintures écologiques ne contiennent généralement pas de métaux lourds, de formaldéhyde, de phtalates, de pesticides ou d’agents de conservation nocifs.
– Pensez à demander des échantillons avant d’acheter une grande quantité de peinture. C’est quand même bien de tester la couleur, la texture et la qualité de la peinture sur un petit morceau de mur, de bois ou de carton avant de se lancer!

3/ Réduire, réutiliser, recycler

– On réduit en achetant moins mais mieux: des meubles et accessoires de qualité, durables et intemporels.
Quand on achète neuf on évite les produits sur-emballés. Le top c’est de préférer les achats en vrac ou avec des emballages recyclables.
– On donne une seconde vie aux objets, meubles ou matériaux en les réutilisant ou en les détournant de leur usage initial. C’est tellement gratifiant de relooker des éléments anciens pour les remettre au goût du jour, en tout cas moi j’adore. Il y a en plus tellement de tutos faciles sur les réseaux qu’on n’a (presque) plus d’excuses! Repeindre, changer les poignées ou customiser (par exemple, transformer une commode en meuble de salle de bain).
– On peut aussi réutiliser les objets du quotidien : genre des bocaux en verre comme vases, des palettes en bois pour créer des étagères ou des meubles, ou des vieux draps pour confectionner des housses de coussins ou des torchons.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   Apprendre les bases de la couleur en déco

4/ Acheter d’occasion

J’avoue c’est mon péché mignon depuis longtemps, j’adore chiner et récupérer des objets ou des meubles : C’est économique et gratifiant d’acheter des meubles et accessoires d’occasion dans des brocantes, des vide-greniers ou sur des sites de vente en ligne spécialisés pour dénicher des objets de décoration uniques et responsables. On peut aussi récupérer des objets auprès de sa famille et de ses amis pour leur donner une nouvelle vie… Quand ça fait plaisir et que ça débarrasse 🙂

5/ Soutenir l’artisanat local

– Favoriser l’achat de pièces réalisées par des artisans locaux c’est le mieux pour soutenir l’économie locale et réduire l’empreinte carbone liée au transport. Les marchés, les boutiques d’artisanat, les foires, les marchés de Noël: autant de chances de rencontrer des artisans.
– Et plus on parle d’eux à notre entourage, sur les réseaux sociaux plus on assure la réussite des ces artisans locaux. Mieux connaitre leur travail c’est aussi pouvoir participer à des ateliers et des cours organisés pour apprendre leur savoir-faire traditionnel. C’est une super idée de cadeaux pour vos proches.
– N’hésitez pas à solliciter les artisans locaux aussi pour la création de pièces sur mesure. Cela permet d’obtenir un produit unique et de soutenir l’artisanat local.
– En prenant en compte que les artisans locaux travaillent souvent seuls ou en petites équipes, il faut parfois être patient et compréhensif mais on apprécie d’autant plus le travail fait main 🙂

6/ Privilégier les labels écologiques

Ces labels sont des outils utiles pour identifier les produits respectueux de l’environnement et des travailleurs, et pour encourager des pratiques durables dans l’industrie du bois, du textile et de la décoration. En choisissant des produits certifiés par ces labels, vous contribuez à la protection de l’environnement et au soutien d’une économie responsable et équitable. Un peu de jargon technique, mais au moins vous avez l’info 🙂
Les plus connus sont:
FSC (Forest Stewardship Council) : certification internationale qui garantit une gestion responsable des forêts. Les produits labellisés FSC proviennent de forêts gérées durablement, où l’on veille à la préservation de la biodiversité, au respect des droits des travailleurs et des communautés locales, et à la pérennité des ressources forestières. Les produits FSC incluent le bois, le papier et d’autres produits dérivés de la forêt.
PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification) : certification internationale similaire au FSC, qui garantit également une gestion durable des forêts. Les produits labellisés PEFC sont issus de forêts gérées de manière responsable, en veillant à la protection de l’environnement, aux droits des travailleurs et au développement économique local.
Oeko-Tex : label international qui garantit la sécurité des textiles pour la santé humaine et l’environnement. Les produits certifiés Oeko-Tex sont testés pour vérifier l’absence de substances nocives, telles que les métaux lourds, les colorants allergènes, les pesticides et les produits chimiques dangereux. Il existe différents niveaux de certification Oeko-Tex, dont le STANDARD 100 (pour les textiles) et le LEATHER STANDARD (pour les cuirs).
GOTS (Global Organic Textile Standard) : certification internationale qui garantit la qualité des textiles biologiques. Les produits labellisés GOTS sont composés d’au moins 70% de fibres biologiques et respectent des critères stricts en matière de production écologique et sociale. La certification GOTS couvre toutes les étapes de la chaîne de production, de la culture des fibres à la transformation, la confection et l’étiquetage des produits finis.

7/ Adopter les plantes

– On intègre un max de plantes d’intérieur pour purifier l’air, apporter de la couleur et créer une ambiance agréable. Si vous pouvez, choisissez des plantes dépolluantes pour assainir votre intérieur. Mais oui, on ne le sait pas assez: certaines plantes agissent comme un filtre dans nos intérieurs: elles dépolluent l’air, elles humidifient l’atmosphère souvent trop sèche et elle absorbent les polluants et les mauvaises ondes électromagnétiques. Bref elles nettoient l’air qui nous entoure et le purifient.
Alors prenez soin de vous en vous entourant de plantes vertes!
– Il est important de varier les formes: bouquet de fleurs, mur végétal, plantes vertes en pot, cactus, branchages, arbustes, suspensions, terrariums, cloison végétale…. Misez sur le vert au maximum et mettez du green dans toutes les pièces. Même les pièces de passage (couloir, escalier) ou les pièces d’eau (cuisine, salle de bain, WC) qui sont trop souvent oubliées. Alors qu’on devrait avoir au moins trois plantes dans chaque pièce
Je vous dis tout dans cette vidéo:

8/ Limiter sa consommation d’eau

– La première chose à faire est d’installer des économiseurs d’eau: On peut équiper ses robinets et sa douche d’aérateurs et de pommeaux économiseurs d’eau pour réduire le débit d’eau sans perdre de confort.
– On peut installer une chasse d’eau à double débit qui permet d’utiliser moins d’eau pour les rinçages moins importants.
– Ça parait évident mais réparez vos fuites d’eau : Elles peuvent être minimes mais non réparées ce sont des litres et des litres d’eau qui disparaissent. Alors vérifiez régulièrement vos robinets, vos toilettes et vos tuyaux. A l’échelle des communes
J’ai découvert cette info il y a peu, mais ça fait peur : « Les fuites sur le réseau de distribution de l’eau sont à l’origine d’une perte de 20 % de l’eau distribuée. Rien qu’en France, c’est un milliard de mètres cubes d’eau qui est gaspillé chaque année. » Source aquae-officiel.fr du 31 mars 2021
– Les efforts sur les douches plus courtes, le fait de ne pas laisser couler l’eau, là aussi, je pense qu’on le fait toutes et tous déjà et que c’est désormais de vraies habitudes bien ancrées.
– L’utilisation des lave-linge et lave-vaisselle peut aussi être optimisée: Attendre d’avoir une charge complète avant de lancer un cycle et choisir des programmes éco ou à basse température pour économiser l’eau et l’énergie sont des petits gestes mais répétés sur l’année, ça fait la différence.
– Si vous avez la chance d’avoir un jardin, collectez l’eau de pluie : Les récupérateurs d’eau de pluie sont faciles à installer et vous collectez l’eau de votre toit, que vous pourrez utiliser pour arroser vos plantes, laver votre voiture ou nettoyer vos extérieurs.
-Arrosez vos plantes et votre pelouse tôt le matin ou tard le soir pour réduire l’évaporation. Utilisez un arrosage goutte-à-goutte ou un système d’irrigation pour cibler l’arrosage et minimiser la consommation d’eau.
– et toujours au jardin on s’adapte au changement climatique: privilégiez les plantes locales et résistantes à la sécheresse, et utilisez du paillis pour retenir l’humidité dans le sol.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   En harmonie avec la nature grâce à la décoration biophilique

9/ Privilégier la qualité sur la quantité

buy less, choose well, make it last Vivienne Westwood achetez moins, choisissez bien, faites durer

L’emblématique phrase de Vivienne Westwood célèbre styliste britannique résume bien ce point:
BUY LESS, CHOOSE WELL, MAKE IT LAST!
Ce qui veut dire:
ACHETEZ MOINS, CHOISISSEZ BIEN, FAITES DURER!

Bref, soyez prêt à investir : Les meubles et objets de qualité sont généralement plus coûteux que les articles bon marché, mais ils dureront plus longtemps et vous feront économiser de l’argent à long terme et le bilan carbone est tellement plus satisfaisant!

10/ Créer des espaces multi-fonctions

– Aménagez des espaces pouvant servir à plusieurs usages permet d’optimiser l’utilisation des ressources et réduire la consommation de matériaux.
– Ces espaces multi fonctions permettent de maximiser l’utilisation de l’espace et de réduire le besoin de construire des structures supplémentaires pour chaque usage spécifique. Cela permet d’économiser des ressources et des matériaux de construction.
– On réduit aussi par la même occasion les déchets et on fait des économies d’énergie en partageant les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) et l’éclairage.
– A l’utilisation, les coûts de maintenance sont évidemment eux aussi réduits.

11/ Installer des systèmes de gestion de l’énergie

Profiter d’une rénovation ou d’une construction pour repenser ses économies d’énergie…. ça vaut vraiment le coût! Quelques exemples mais qui font la différence:
Thermostats intelligents (qui apprennent les habitudes des occupants et ajustent automatiquement la température en fonction de leur présence et de leurs préférences)
Systèmes domotiques pour contrôler et surveiller à distance les appareils électriques, l’éclairage, le chauffage, la ventilation et la climatisation (CVC) de la maison
– Les chauffe-eau à la demande, les chauffe-eau solaires ou les pompes à chaleur réduisent la consommation d’énergie liée à la production d’eau chaude.
– Une bonne isolation et une étanchéité à l’air de la maison réduisent les pertes de chaleur et de fraîcheur, et diminuent les besoins en chauffage et en climatisation.
– L’installation de panneaux solaires sur le toit ou dans le jardin peut aider à générer de l’électricité renouvelable pour la maison
– Les systèmes de VMC (Ventilation mécanique contrôlée) assurent un renouvellement d’air constant dans la maison, améliorant la qualité de l’air intérieur et réduisant les besoins en chauffage et en climatisation grâce à la récupération de chaleur.

12/ Utiliser des éclairages LED

– Optez pour des ampoules LED à faible consommation d’énergie pour réduire votre empreinte écologique. On n’est pas obligés de tout changer d’un coup, parce que c’est un budget, mais dès q’on doit en remplacer une, on opte pour du led…. au fur et à mesure, on renouvelle tout l’éclairage de la maison 🙂
– Pensez aussi aux capteurs de mouvement qui permettent d’allumer les lumières uniquement lorsqu’une présence est détectée, ça réduit bien la consommation d’énergie.

13/Encourager l’économie circulaire

Participez à des ateliers de réparation, d’échange ou de prêt d’objets pour promouvoir la réutilisation et la réduction des déchets. Cette approche s’oppose au modèle linéaire traditionnel de « prendre, fabriquer, jeter » !
On favorise la réutilisation, la réparation, le prêt, le recyclage et la régénération.

14/ Sensibiliser votre entourage

Et pour finir, plus on partage ses connaissances et ses astuces déco éco-responsables avec nos amis et notre famille, plus on les encourage à adopter des pratiques plus durables. Même si parfois, on se sent bien seul à prêcher dans le désert, il faut s’accrocher! On peut vite passer pour des emmerdeurs, des empêcheurs de tourner en rond mais quand on a des gamins (et c’est notre cas Hugo et Tom ont 20 et 18 ans) on a viscéralement envie de faire notre part et au moins avoir des actions concrètes au quotidien. Histoire de se regarder dans la glace!

Allez je m’arrête là…. sinon c’est parti pour des heures et j’ai un diner à préparer 😉 Sinon pour compléter, mon article sur le boom de la déco écolo est ici: https://apprendre-a-decorer-autrement.com/le-boom-de-la-deco-ecolo/

Partagez moi vos astuces,

J’ai hâte de vous lire.


Photos d’illustration avec Midjourney (2 salons ambiance botanique).
Toutes les autres photos sont des photos personnelles Designer de Bonheur©


Si vous avez aimé l'article, sentez vous libre de le partager ;-)