Hanok traditionnel seoul

Longtemps restée dans l’ombre de Tokyo, Séoul capitale de la Corée du Sud, émerge désormais comme une destination attrayante. 2 déclics: l’essor du tourisme de beauté depuis 2015 – Les Sud-Coréennes sont les premières consommatrices de produits cosmétiques au monde) et «Gangnam style» – En 2012, le clip excentrique de Psy connaissait un succès planétaire avec sa fameuse danse avec 1 milliard de vues sur YouTube (avouez que vous avez dansé, et que vous connaissiez la choré parfaitement, non?) Ce carton planétaire a lancé la K-pop connue désormais pour ses groupes musicaux ultra chorégraphiés. Alors je vais vous dévoiler Séoul coté déco entre tradition et modernité.

Séoul, on a aimé… déco tradition modernité

On a aimé la verticalité de cette ville! Se balader le nez en l’air, Séoul est un terrain de jeu fascinant pour les amateurs de design et d’architecture. C’est vous dire si je me suis régalée! La ville offre un mélange captivant d’ancien et de moderne, où palais, temples historiques et marchés traditionnels coexistent avec centres commerciaux aux parois de verre et gratte-ciels futuristes. Séoul combine un peu de Tokyo, de Singapour, de Shanghai et de Bangkok… c’est dire! Bref, on s’est pris une bonne claque d’énergie et de contrastes.

Séoul, capitale du pays du matin calme…

On a aimé sentir vibrer Séoul! C’est une ville animée, surpeuplée et trépidante mais il y règne une sacrée paisibilité… c’est dur à expliquer, tout est très fluide, les transports, les gens, les larges avenues, ça a l’air assez calme même si c’est très actif, peu de bruit finalement pour une capitale! On s’est fait une overdose de Kia et de Hyundai électriques – ce qui participe certainement au « calme » dans les rues! On a aimé la propreté de Séoul! Hyper bien entretenue, on s’y sent particulièrement bien et Séoul est réputée hyper safe. Super agréable de déambuler à toute heure!

Séoul est réputée de jamais dormir… nous on a vu un paquet de séoulites dormir dans le métro, entre 2 stations… il faut bien récupérer. On sent que ça bosse beaucoup! Entre la culture de la réussite, la valeur travail ultra présente et la pression scolaire… Avec malheureusement des conséquences dramatiques: le pays détient le triste record du plus haut taux de suicides et d’un taux de fécondité de 0,81 particulièrement bas. Ça forcément on aime moins 🙁

Séoul avec un super guide

On a aimé se faire guider par Tom notre fils actuellement à Séoul pour 4 mois d’études en Business school ! On a été impressionnés par son université Yonsei University à la sortie des cours…. Waouh  Yonsei fait partie des universités les plus anciennes et prestigieuses du pays réputée pour son excellence académique. Le campus est dingue! Près de 40 000 étudiants, ça calme! Un petit air de campus américain… nous sommes carrément fiers de notre Tom!

On a aimé tomber par hasard sur le temple bouddhiste de Jongyesa, vieux de 620 ans. Ses volets verts et roses, sculptés à l’image des arbres locaux, donnent à ce temple son cachet et la profusion de fanions colorés nous plonge dans une belle atmosphere. Dépaysant, au cœur de l’activité séoulite, on a aimé se recueillir pendant un temps de prière, très belle expérience.

On a aimé le contraste entre tradition et modernité qui semble se fondre de manière très naturelle. Ça donne à la ville une dynamique unique et fascinante. Au cœur de la ville, des palais entourés de jardins somptueux… comme

Démesure de l’architecture moderne

On a aimé se faire envelopper des courbes fluides du Dongdaemun Design Plaza (DDP), conçu par Zaha Hadid, qui est un chef-d’œuvre de formes néofuturistes et un centre majeur pour la mode et le design. Le DDP, avec et son revêtement métallique, semble tout droit sorti d’un film de science-fiction sans aucune ligne droite, ni angle! 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   Bayonne et ses fêtes : Inspiration déco en rouge et blanc

On a aimé le quartier de Gangnam réputé pour ses immeubles de bureaux et résidentiels haut de gamme, où l’architecture avant-gardiste règne en maître. On a aimé se balader à Garosu-gil avec ce petit coté Soho new-yorkais… et les quartiers de Sinchon et Hongdae avec leurs étendues d’enseignes néon lumineuses et leurs marchés bruyants du jour à la nuit qui nous ont gardé éveillés 🙂

En termes de décoration et de design intérieur, on trouve des ambiances à la fois chaleureuses et esthétiquement surprenantes. J’ai aimé le mélange de minimalisme élégant et de touches traditionnelles coréennes. Séoul est un ville ultra graphique, par son architecture, son écriture 북촌 한옥마을 , l’utilisation des matières… j’adore. Je ferais un article spécial là dessus! Tout est très esthétique, surtout les hanoks! Évidemment, l’ambiance déco zen est déclinée sous toutes ses formes et ça a été très riche d’enseignement.

Un bon mélange de zen, de japandi (voir mon article sur ce style déco), de wabi sabi (l’article ici) ou encore un peu de lagom. Bref des influences interessantes et mixées pour un rendu très chouette. L’inspiration de l’architecture traditionnelle en prime.

Puissance de l’architecture traditionnelle

On a adoré la Séoul plus tranquille du quartier de Bukchon et surtout on a aimé séjourner dans un Hanok traditionnel caché dans le dédale de ce cœur historique. Quartier ultra paisible, il y a même une «police du bruit» de 10h à 17h. De petits murs de briques et de toitures en tuiles de style sino-coréen constituent les Hanoks. Ici tout n’est que portes coulissantes, paravents, résilles en bois, charpente apparente en bois blond, parquet et patio! Ambiance zen assurée et idéal pour se ressourcer 🙂

On a aimé la beauté et le feng shui du palais de Changdeokgung (construit en 1405) – c’est l’une des pièces d’architecture les plus importantes préservées de la dynastie Joseon de Corée: tous les bâtiments sont en harmonie avec l’environnement qui les entoure! Magique!
Les pavillons sont mis en valeur par les motifs complexes et multicolores sous les avant-toits les «dancheong». Ces motifs décoratifs utilisent une palette vibrante de vert, rouge, bleu et jaune et révèlent des motifs géométriques et floraux peints sur les poutres et les panneaux en bois. Le savoir-faire met l’accent sur la précision et le souci de l’équilibre esthétique.
La courbure élégante du toit avec les bords retournés façon pagode est caractéristique de l’architecture palatiale coréenne et les figurines « japsang » sur les faîtes du toit sont censées éloigner les mauvais esprits.


Et les couleurs!! Les colonnades en bois peintes d’un rouge profond et riche, le contraste saisissant avec les poutres vertes et rouges complexes du plafond, waouh complètement impressionnée!
Un très belle harmonie du palais avec la nature et la prise en compte attentive de l’esthétique dans sa conception, un trait qui a conduit à sa reconnaissance par l’UNESCO depuis 1997.

Sérénité des jardins déco Séoul tradition modernité

On a aimé se perdre et capturer la beauté tranquille du jardin secret du palais de Changdeokgung. Magnifique écrin de verdure en pleine ville… des étangs, des pavillons traditionnels sur pilotis repose sur l’eau, une sérénité du lieu impressionnante, un beau moment de calme et de contemplation.

On a aimé les rhododendrons en fleurs partout en ce moment (des bosquets entiers, magnifiquement taillés… Sublimes déclinaisons de roses et de rouges)

On a aimé la façons dont ils taillent les arbres et plantes pour créer un espace harmonieux et méditatif. Hyper esthétique, ils cherchent à imiter les formes naturelles tout en les stylisant pour évoquer la tranquillité et l’équilibre. Bref, c’est beau!!!

Il n’y a pas que le kimchi dans la vie… enfin presque

On a aimé tester la cuisine coréenne! Évidemment le kimchi ce plat national de chou fermenté qui accompagne presque tous les repas et est reconnu pour ses propriétés probiotiques.
Le bibimbap (bol de riz servi avec un assortiment de légumes, souvent du bœuf, un œuf au plat et de la pâte de piment coréenne (gochujang). Et le bulgogi (Viande de bœuf marinée dans une sauce à base de sauce soja, de sucre, de sésame et d’ail, puis grillée) et des soupes! Yam! En parlant de kimchi, ils ont de très beaux pots de kimchi en argile, hyper déco! Mais on a aimé aussi les gaufres du waffle Shop 🙂
On a aimé la bière locale Cass accompagnée d’une assiette de poulet frit coréen dans les rues de MyeongDong à la nuit tombée! Effectivement, à partir de 18h toutes les rues sont investies par les marchands ambulants de street food et on peut goûter à tout! Ou presque 🙂

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi adoré   Inspiration déco: Ambiance balnéaire à Biarritz

On aimé tester le soju! c’est bien plus qu’une simple boisson : c’est une institution. Clair comme de l’eau de source mais puissant comme l’esprit vivant de la ville, ce distillat de riz, de blé ou parfois de patates douces est plutôt doux. « Geonbae ! » À la votre 🙂

On a aimé l’amour que les coréens portent au café! Sous toutes ses formes! Hot, cold, iced…, incroyable il y a des cafés partout souvent plein, et ils se baladent avec du café à importer à n’importe quelle heure! rarement vu une ville avec un starbuck tous les 100m en plus des innombrables cafés locaux. 

Séoul et ses mascottes

On a aimé cette manie coréenne de tout mascotiser! Incroyable, pas une rue sans une mascotte adorable pour représenter un peu tout: vie quotidienne, entreprises, institutions. Cette affection pour l’adorable (connue sous le terme « aegyo« ) est ancrée dans la culture populaire, influençant la publicité, le marketing et la communication publique.
C’est clairement une façon charmante de rendre tout plus accessible et sympathique.

On a aimé la déco de notre hôtel Cappucino, béton et verre, dans une volonté de récup et de gestes écoresponsable! On aimé suivre leur mascotte mi ange mi demon 🙂  Et surtout le rooftop avec vue plongeante sur les toits du quartier de Nonhyeon.

Et je ne peux pas finir cette liste sans parler des water closet! On connaît tous les WC japonais mais je n’avais jamais testé la cuvette chauffante! C’est vraiment une agréable surprise qui ajoute une note de bien-être inattendue à l’expérience quotidienne.

On a a moins aimé… déco Séoul tradition modernité

On a moins aimé s’enfouir sous terre dans le Coex, le plus grand centre commercial souterrain d’Asie. Plus de mille boutiques! Le temple de la consommation! Ils sauvent les meubles en ayant installé la bibliothèque Starfield, avec des étagères de livres de 13 mètres de haut, nichée dans un atrium de 2 800 mètres carrés! Et environ 70 000 livres! Ça  ajoute au moins une dimension culturelle et éducative et ça crée un équilibre entre le matérialisme ambiant et l’enrichissement intellectuel. 

On a moins aimé le plastique partout! Tout est emballé dans du plastique, même les fruits et légumes, dans les supermarchés. Je ne sais pas comment ils gèrent leurs déchets et s’ils recyclent mais cette profusion d’emballages parait excessive et pas vraiment en phase avec le respect de l’environnement.

On a moins aimé ne pas pouvoir manger de fruits… sans y passer un salaire! Le prix des fruits est exorbitant. (Un pastèque 25€, une pomme 4€…) A priori l’espace agricole est limité en raison de la topographie montagneuse du pays, les conditions météorologiques ont été mauvaises ces dernières années, les fruits importés subissent les taxes et des frais de transport. Du coup, les fruits sont souvent offerts en cadeau, ce qui les valorise davantage et soutient des prix élevés. A part ça, le coût de la vie est franchement raisonnable et accessible.

On a moins aimé les odeurs d’égouts dans les quartiers traditionnels (on sent que les VRD datent un peu… ça doit être quelque chose en été… et en saison des pluies!

Bref…

Notre escapade à Séoul a été top en plus de s’y retrouver tous les 4! On a été bluffés par cette ville qui jongle avec brio entre vieux temples et gratte-ciels futuristes. Quel mix génial ! Balades dans des jardins zen, dîners dans des marchés bruyants ou encore dans des quartiers branchés! Et cette vibe unique qui combine tranquillité et frénésie urbaine – on a vraiment savouré chaque instant! 

Bref, on a aimé Séoul!

v

Si vous avez aimé l'article, sentez vous libre de le partager ;-)